Rave Radio: Offline (0/0)
Correo electrónico: Contraseña:
Listings
Title:de la ville mouvante
Posted On:2010-01-11 23:00:28
Posted By:» couleombre
on me dirais que je voyage dans les limbes que je le croirais.
que j'avance dans une forme et que l'éclat de mon navire se reflète autant au plafond qu'au dessous que je le croirais. Le sol peut etre de la même consistance liquide que l'air qu'à cet instant, je le croirais.
La complainte enjoleuse de la fete m'appel comme à son habitude, mais la, maintenant je la laisse distante.Icià sentir le ronronnement sourd du moteur, à le sentir le long de ma colonne.
Se répercuttent en duo le glissement sonore des vagues.Elles racontent aux oreilles non attentives ce qu'elles ont vu. Elle racontent leur vie antédiluvienne aussi rapidement qu'elles le peuvent à un vaisseau trop rapide pour leur laisser le temps de finir. Elles ne racontent plus. elles grichent au plus fort un condensé de la vie elle-même.

La lumière éteinte de mon possible, j'essais d'en capter le sens. Nous sommes là, toi mon cell et moi pour déchiffrer ce que la noirceur me dicte. La bruine laisse planer le mystère sur l'incroyable immensité.Tout est si vaste en se moment.
Je lève la tête quelques instants que je vois scintiller là-bas. C'est surement mon navire qui se reflète de bas comme en haut. Ici, je suis dans ma propre forme qui me voyage et qui voyage et qui se reflète dans mon étendu.j'y étincelle autant au plafond qu'en dessous, j'y suis, non, Je suis..

--23h45 mariners of the sea, pont 7, quelque part entre cabo san lucas et mazatlan par une nuit sans lune--