Rave Radio: Offline (0/0)
Adresse électronique: Mot de passe:
Listes
Title:Serotonine
Posted On:2011-03-07 20:42:33
Posted By:» BonneNuit
Views:4386
La sérotonine, encore appelée 5-hydroxy-tryptamine (5-HT), est une monoamine, servant de neurotransmetteur. Elle a d'abord été identifiée comme étant le facteur libéré par les plaquettes sanguines entraînant une contraction des vaisseaux sanguins, mais c'est aussi un des principaux neuromodulateurs du système nerveux central.

Sommaire [masquer]
1 Synthèse
2 Mode d'action
3 Rôles physiologiques de la sérotonine
4 Augmenter la production de sérotonine
4.1 Alimentation
4.2 L'humeur
4.3 L'activité physique
4.4 Divers
5 Carences induites par les drogues et les médicaments
6 Notes et références
7 Voir aussi
7.1 Liens externes


Synthèse[modifier]La sérotonine est fabriquée à partir du tryptophane, un acide aminé qui est apporté au cerveau par la circulation sanguine entre autres. Certains neurones du noyau du raphé, situé au sein du tronc cérébral, transforment le tryptophane en 5-hydroxytryptophane (5-HTP) grâce à une enzyme, la tryptophane hydroxylase. Le 5-hydroxytryptophane est ensuite converti en sérotonine par une autre enzyme, une décarboxylase, la L-amino acid décarboxylase (AADC).


Vue 3D Mode d'action[modifier]Les neurones du raphé dorsal sont connectés à la plupart des régions du système nerveux central (cerveau, tronc cérébral, moelle épinière). La sérotonine est libérée dans des synapses et se lie à des récepteurs localisés sur la membrane de l'élément post-synaptique. Par l’intermédiaire de leurs axones, les neurones du noyau du raphé libèrent la sérotonine sur d’autres neurones du système nerveux central et, en se liant à des récepteurs spécifiques, modulent leurs propriétés électriques.

La sérotonine agit en se liant à des récepteurs spécifiques situés dans la membrane des cellules cibles. Les quinze types de récepteurs de la sérotonine se répartissent en sept groupes différents (notés 5-HT1 à 5-HT7). À l'exception des récepteurs 5-HT3 qui sont ionotropes, les récepteurs à la sérotonine sont de type métabotrope (c'est-à-dire qu'ils agissent sur des protéines G).

Rôles physiologiques de la sérotonine[modifier]On trouve la sérotonine dans le cerveau (où elle joue le rôle de neurotransmetteur ou de neuromédiateur) et dans le système digestif. Elle est impliquée dans la régulation de fonctions telles que la thermorégulation, les comportements alimentaires et sexuels, le cycle veille-sommeil, la douleur, l’anxiété ou le contrôle moteur. Plus récemment, des chercheurs du CNRS ont découvert que la sérotonine de la mère jouait un rôle important dans le développement de l'embryon[3]. De même, selon une étude récente[4], un déséquilibre de sérotonine expliquerait 50 % des cas de mort subite du nourrisson.

L'activité des neurones du raphé est liée au cycle veille-sommeil. Au cours du sommeil, les neurones du raphé sont silencieux et ne libèrent donc pas de sérotonine. Lorsque le sujet est éveillé, les neurones du raphé produisent des potentiels d'action à intervalles très réguliers. La fréquence des influx nerveux est corrélée à l'activité motrice, ce qui suggère que la quantité de sérotonine libérée dans le système nerveux central est augmentée avec l'activité motrice.

Comme la sérotonine joue un rôle important dans les changements d'état émotionnel, on pense que certaines molécules analogues à la sérotonine peuvent modifier ces états émotionnels. Les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (des substances qui bloquent la recapture de la sérotonine, par exemple la fluoxétine) réduisent les symptômes liés à la dépression ou aux troubles obsessionnels compulsifs[réf. nécessaire].

Augmenter la production de sérotonine[modifier] Alimentation[modifier]L'alimentation a un effet sur le taux de sérotonine. Cependant, la sérotonine ne traverse pas la barrière hémato-encéphalique[5], seul le tryptophane le peut. La banane, par exemple, bien qu'elle contienne de la sérotonine, n'a en revanche pas d'effet sur l'humeur lié à sa teneur en ce neurotransmetteur. La dinde n'a pas non plus d'effet sur l'humeur (pas, en tous cas, par ce mécanisme), contrairement à une idée répandue[5]. L'α-lactalbumine, contenue en faible quantités dans le lait, contient relativement plus de tryptophane que la plupart des protéines.


La production de sérotonine dans le cerveau varie directement en fonction du transport du tryptophane dans le cerveau (au travers de la barrière hémato-encéphalique). Le taux de transport est lui-même inversement proportionnel aux concentrations des autres grands acides aminés neutres (leucine, isoleucine, valine, tyrosine, phénylalanine) qui lui font compétition à l'entrée du cerveau. Les concentrations de ces derniers, enfin, varient en fonction de la proportion en glucides et en protéines consommées. C'est ainsi que la consommation de sucre ou de repas sucrés aura pour effet d'augmenter indirectement (et momentanément) les concentrations de tryptophane dans le cerveau, tandis qu'un aliment très protéiné (qui, paradoxalement, contient plus de tous les acides aminés, y compris le tryptophane), aura pour effet de diminuer les concentrations cérébrales de tryptophane et, probablement, de sérotonine.[6]

L'humeur[modifier]La sérotonine serait liée à l'humeur dans les deux sens. C'est-à-dire que le taux de sérotonine influencerait l'humeur, et que les pensées positives ou négatives influenceraient à leur tour le taux de sérotonine[5].

L'activité physique[modifier]La pratique régulière d'un sport augmente la sécrétion naturelle de sérotonine[5].

Divers[modifier]L'exposition à la lumière du jour ou la luminothérapie évitent la transformation de la sérotonine en mélatonine[5].

Carences induites par les drogues et les médicaments[modifier]Il semblerait que l'ecstasy augmente fortement la production de sérotonine de façon temporaire, causant après coup une carence de l'ordre de 50 à 80 % du niveau normal de sérotonine chez un utilisateur régulier[7].

La consommation d'une formule contenant tous les acides aminés sauf le tryptophane amène à une rapide et brutale baisse de sérotonine dans le cerveau. Ce protocole, appelé Acute Tryptophan Depletion, est utilisé à des fins diagnostiques.[5]

Notes et références[modifier]1.↑ a, b, c et d (en) « Serotonin » sur ChemIDplus, consulté le 8 février 2009
2.↑ Masse molaire calculée d’après Atomic weights of the elements 2007 [archive] sur www.chem.qmul.ac.uk
3.↑ Le Monde du 20 décembre 2006. [archive]
4.↑ (en) Hannah C. Kinney, Multiple Serotonergic Brainstem Abnormalities in Sudden Infant Death Syndrome, JAMA, November 1, 2006; 296: 2124 - 2132
5.↑ a, b, c, d, e et f (en) Simon N. Young - How to increase serotonin in the human brain without drugs [archive] - Revue de psychiatrie et de neuroscience - Université McGill.
6.↑ Wurtman RJ, Wurtman JJ, Regan MM, McDermott JM, Tsay RH, Breu JJ, « Effects of normal meals rich in carbohydrates or proteins on plasma tryptophan and tyrosine ratios », dans Am. J. Clin. Nutr., vol. 77, no 1, January 2003, p. 128–32 [ texte intégral [archive], lien PMID [archive] ]
7.↑ (en) Kish SJ, Furukawa Y, Ang L, Vorce SP, Kalasinsky KS - Striatal serotonin is depleted in brain of a human MDMA (Ecstasy) user [archive] - Human Neurochemical Pathology Laboratory, Centre for Addiction and Mental Health, Toronto, Canada.
Voir aussi[modifier]Tryptophane
Liens externes[modifier]Chimie du choix
(es)Fundación CiEM de Cooperación Internacional contra la Esclerosis Múltiple
À quoi sert la sérotonine ?



Portail de la chimie Portail de la médecine Portail des neurosciences

Ce document provient de « http://fr.wikipedia.org/wiki/S%C3%A9rotonine ».
Catégories : Produit chimique nocif | Tryptamine | Amine biogène | Monoamine | Neurotransmetteur | Sommeil | Phénol | [+]
Catégories cachées : Utilisation du paramètre auteur dans le modèle article | Portail:Chimie/Articles liés | Chimiebox à maintenir | Article à référence nécessaire | Portail:Médecine/Articles liés | Portail:Neurosciences/Articles liés | Article de qualité en allemandOutils personnels
Créer un compte ou se connecterEspaces de noms
ArticleDiscussionVariantesAffichages
LireModifierAfficher l’historiqueActions
Rechercher

Navigation
AccueilPortails thématiquesIndex alphabétiqueUn article au hasardContacter WikipédiaContribuerAideCommunautéModifications récentesAccueil des nouveaux arrivantsFaire un donImprimer / exporterCréer un livreTélécharger comme PDFVersion imprimable
Boîte à outilsPages liéesSuivi des pages liéesImporter un fichierPages spécialesAdresse de cette versionCiter cette page
Autres languesالعربيةБългарскиCatalàČeskyDanskDeutschΕλληνικάEnglishEsperantoEspañolEestiEuskaraفارسیSuomiעבריתHrvatskiMagyarՀայերենBahasa IndonesiaItaliano日本語한국어LatinaLietuviųNederlands‪Norsk (bokmål)‬OccitanPolskiPortuguêsRomânăРусскийSrpskohrvatski / СрпскохрватскиSimple EnglishSlovenščinaСрпски / SrpskiSvenskaไทยTürkçeУкраїнськаاردو中文Dernière modification de cette page le 6 mars 2011 à 11:26.

Droit d'auteur : les textes sont disponibles sous licence Creative Commons paternité partage à l’identique ; d’autres conditions peuvent s’appliquer. Voyez les conditions d’utilisation pour plus de détails, ainsi que les crédits graphiques. En cas de réutilisation des textes de cette page, voyez comment citer les auteurs et mentionner la licence.
Wikipedia® est une marque déposée de la Wikimedia Foundation, Inc., organisation de bienfaisance régie par le paragraphe 501(c)(3) du code fiscal des États-Unis.
Commentaires des membres
Aucun commentaire du membre disponible...