Rave Radio: Offline (0/0)
Email: Password:
Listings
Title:DTN : l'Internet interplanétaire de la NASA
Posted On:2008-11-20 10:24:20
Posted By:» DiddyKong
Views:1771
Tempêtes solaires, mouvements des planètes, délais de transmission et autres déconnexions intempestives : de nombreux aléas peuvent venir altérer la qualité des communications longues distances, spatiales ou interplanétaires.
Un Internet interplanétaire

Cela fait maintenant 10 ans que la NASA travaille sur l’amélioration de la fiabilité de son réseau de communication de l’espace lointain. Basé sur un protocole adapté aux longues distances baptisé Disruption-Tolerant Networking (mis au point en collaboration avec Vinton Cerf, le co-inventeur du protocole TCP/IP), ce véritable Internet interplanétaire vient d’être testé par la NASA.

Le Jet Propulsion Laboratory est en effet arrivé à échanger plusieurs dizaines d’images avec la sonde Deep Impact de la mission Epoxi, actuellement située à proximité de Mars, à 30 millions de kilomètres de notre bonne vieille Terre.
La fin de la liaison point à point

Bien entendu, les communications spatiales à de telles distances sont possibles depuis des dizaines d’années. La nouveauté vient du fait que les données peuvent être stockées dans les différents nœuds du réseau si la transmission des données est interrompue, en attendant que le destinataire soit à nouveau joignable. La liaison n’est donc pas de type point à point, comme c’est le cas actuellement, mais de type « store-and-forward » : la NASA donne comme exemple des joueurs de basket qui se passeraient le ballon jusqu’au joueur le plus proche du panier…

Le test, réalisé le mois dernier, utilisait un réseau DTN basique composé de neuf stations au sol simulant des stations orbitales ou des sondes planétaires. La Nasa devrait renouveler l’expérience l’été prochain, depuis la Station spatiale internationale.
Member Comments
No member comments available...